Secteurs porteurs

Industrie

Face aux enjeux d'une économie globalisée en constante évolution, le Pacte National pour l'Emergence Industrielle (PENI) vise à construire un secteur industriel fort et à créer un cercle vertueux de croissance.
L'Etat et le secteur privé ont scellé ce Pacte à travers la signature d'un contrat programme couvrant la période 2009-2015. En consolidant dans un document unique leurs engagements mutuels, les partenaires apportent à l'ensemble des investisseurs la visibilité nécessaire sur ce que sera l'industrie marocaine de demain. Cette formule contractuelle garantit par ailleurs la bonne exécution des mesures décidées en assurant la mobilisation de tous les acteurs autour d'actions précises, concrètes, concertées et budgétisées.

Agriculture

Le secteur agricole contribue à hauteur de 19% du PIB national, partagé entre agriculture (15%) et agro-industrie (4%). Ce secteur emploie plus de 4 millions de personnes dont environ 100 000 dans l'agro-industrie.
La nouvelle stratégie agricole, Plan Maroc Vert (PMV), mise en place par le Ministère de l'Agriculture et des pêches maritimes, vise à consolider les succès acquis et à répondre aux nouveaux défis du Maroc en matière de compétitivité et d'ouverture des marchés.

Energie

Face à l'incertitude et l'instabilité du marché énergétique mondial marquée par la volatilité des prix et la carence des ressources énergétiques, le Maroc se lance dans un défi majeur celui de la satisfaction de la demande de la génération actuelle à travers une approche de développement durable.

Pêche

Le secteur de la pêche au Maroc s’est doté d’une stratégie intégrée, ambitieuse et globale de développement à l'horizon 2020 baptisée « Halieutis». Elle vise la mise à niveau et la modernisation des différents segments du secteur de la  pêche ainsi que l'amélioration de sa compétitivité et de sa performance.

Technologie d'information et de la communication (TIC)

L’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) est un facteur essentiel pour l’émergence de la société du savoir et peut activement contribuer au développement humain, à l’amélioration de la cohésion sociale et à la croissance de l’économie nationale.  L’enjeu pour le Maroc dans le secteur des TIC pour les années à venir est non seulement de pérenniser les avancées déjà réalisées, mais surtout de permettre l’insertion du Maroc dans l’économie mondiale du savoir, via une intégration amplifiée et largement diffusée des TI au niveau de tous les acteurs de la société : État, administrations, entreprises et citoyens. Le Plan Maroc Numeric 2013 a été construit autour d’une vision et des ambitions claires pour le Maroc, visant à le positionner parmi les pays émergents dynamiques dans les Technologies de l’Information et de la Communication.

Tourisme

Les nombreux atouts et potentialités du Maroc lui ont permis de devenir une destination touristique fortement prisée. Avec des paysages contrastés et variés (3500 km de côtes, montagnes, déserts…), un riche patrimoine culturel (villes impériales, médinas, gastronomie et artisanat), le Maroc constitue une expérience touristique unique et diversifiée à seulement 2h30 de vol des principales villes européennes.

Logistique

La stratégie nationale pour le développement de la compétitivité logistique, qui a fait l'objet du contrat-programme 2010-2015, prévoit de réduire les coûts logistiques de 20 à 15 % du PIB.
Portant notamment sur la réalisation de 70 plateformes logistiques dans plusieurs villes (2.080 ha) d'ici 2015, la nouvelle stratégie logistique du Royaume, ambitionne d'accélérer la croissance économique de 0,5 point de PIB par an, soit 5 points de PIB en 10 ans.

Commerce et Distribution

Le commerce intérieur contribue à hauteur de 11% du PIB et emploie environ 1,2 million de personnes soit 12,8% de la population active marocaine.  Le commerce intérieur a connu, durant cette dernière décennie, l’émergence de nouveaux modes de commerce et plus particulièrement les réseaux de franchise et de grande distribution. 

 

Partager